Chronique de la Famille Mertens de Wilmars

 

Wilmarsdonck

Wilmarsdonck fut un petit village des polders au nord de la ville d’Antwerpen. Ce fut sans doute un fief de la famille Wilmaers.

Ce village est mentionné pour la première fois en 1155, avec Ekeren, dans une charte de l’abbaye Saint-Michel de Anvers.

Les habitants de ces villages des polders étaient appelés « paddenbuiken » (ventre de crapauds) qu’on retrouve dans la généalogie des Wilmaers.

Au centre de se village se dressait l’église Saint-Laurent dépendante de l’abbaye de Saint-Michel. Plusieurs traces du village subsistent dans les cartes anciennes notamment lors de la bataille d’Ekeren, pendant la guerre de succession d’Espagne, le 30 juin 1703.

La bataille d’Ekeren

Jean Churchill, Ier Duc de Malborough dirige la coalition anglo-néerlandaise contre les armées françaises et espagnoles. Il voudrait pousser les Français à se retirer d’Oostende et d’Antwerpen ou au moins à livrer bataille. Il envoie le général Menno Van Coehoorn vers Oostende, le général Van Sparre vers le sud-ouest d’Anvers et lui-même se dirige vers Lierre. Le général Obdam est chargé de quitter Bergen-op-Zoom pour prendre Anvers par le nord.

Isidoro de la Cueva y Benavides, marquis de Bedmar au service du Duc d’Albe, et ses troupes espagnoles est positionné près de Wilmarsdonck. Les troupes française alliées aux espagnols tentent de couper la retraite aux troupes hollandaises entre Breda et Bergen-Op-Zoom. Les hollandais sont encerclés par des troupes plus nombreuses.

Les troupes hollandaises de Obdam tenteront en vain de prendre les villages de Hoevenen, Muisbroeck et Oorderen. Après une dernière charge à la baillonnette et la disparition du général Obdam (qui fuit vers le sud en unifrome français), les troupes hollandaises profitent de la nuit pour s’enfuir et se retirer vers les Pays-Bas.

Carte de la bataille d’Ekeren

La fin de Wilmarsdonck

Le village fut fusionné avec Anvers en 1929 mais…

Lors de l’agrandissement du port d’Anvers dans les années 60, le village de Wilmarsdonck, ainsi que plusieurs autres villages des polders (Lillo, Oorderen et Oosterweel), sera détruit. Il reste aujourd’hui, au milieu des entrepôts et des containers, le long de la Wilmarsstraat, la tour de l’église Saint-Laurent, dernier vestige de ce village des polders.

Quelques images du village avant et après 1966.

Wilmarsdonck en 1899 (Carte postale à l’occasion de l’exposition d’Anvers)

Wilmarsstraat en 1965 (juste avant la destruction)

La destruction de Wilmarsdonck en 1966

Eglise au milieu des polders un peu après 1966

La tour de l’église au milieu des containers et entrepôts de nos jours

Tour de l’église de Wilmarsdonck

One comment

  1. […] Les Wilmaers ont possédé un fief en dehors de la ville: Wilmaersdonck. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *